Votre panier

Votre panier est actuellement vide.

JAK NA ČISTOU PLEŤ: ROLE PROBIOTIK V LÉČBĚ AKNÉ

CLARIFIER SON TEINT : LE RÔLE DES PROBIOTIQUES DANS LA GESTION DE L'ACNÉ

Introduction

L'acné, une affection cutanée courante touchant des millions de personnes dans le monde, est connue pour être une cause de stress et affecter l'estime de soi. Elle se caractérise par la présence de boutons, de points noirs et de points blancs, souvent causés par une production excessive de sébum, des pores obstrués, une inflammation et une prolifération bactérienne. Bien que de nombreux traitements soient disponibles, l'exploration de solutions non conventionnelles telles que les probiotiques offre de l'espoir à ceux qui cherchent à avoir une peau plus nette.

Les probiotiques, réputés pour leurs bienfaits sur la santé intestinale, émergent rapidement en tant qu'alliés potentiels efficaces dans la gestion de l'acné. Dans cet article, nous répondrons à certaines questions fréquemment posées concernant le lien entre les probiotiques et l'acné, tout en offrant des perspectives sur leur efficacité et des conseils pratiques pour une peau plus saine.


QUEL IMPACT LE MICROBIOTE INTESTINAL A-T-IL SUR L'ACNÉ ? [1]


L'impact du microbiote intestinal sur l'acné est un domaine de recherche fascinant qui met en lumière l'interconnexion des différents systèmes corporels. Le microbiote intestinal désigne la communauté diversifiée de micro-organismes résidant dans le tractus gastro-intestinal, comprenant des bactéries, des virus, des champignons et des archées. Bien que traditionnellement associé à la digestion et à l'absorption des nutriments, des preuves émergentes suggèrent que le microbiote intestinal joue un rôle significatif dans la modulation de la fonction immunitaire, de l'inflammation, et même de la santé de la peau.

Un microbiote intestinal équilibré aide à réguler les réponses immunitaires pour prévenir l'inflammation excessive et les réactions auto-immunes. Les déséquilibres dans le microbiote intestinal peuvent déclencher une inflammation systémique impliquée dans la pathogenèse de l'acné. L'inflammation chronique favorise la libération de cytokines pro-inflammatoires et d'autres médiateurs qui peuvent aggraver les symptômes de l'acné en augmentant la production de sébum, en obstruant les pores, et en favorisant la prolifération des bactéries responsables de l'acné.

Le microbiote intestinal joue également un rôle dans le métabolisme et la régulation des hormones, y compris des androgènes tels que la testostérone. Les androgènes sont connus pour influencer la production de sébum et contribuer au développement de l'acné. Les déséquilibres dans la composition du microbiote intestinal peuvent affecter le métabolisme hormonal, exacerbant potentiellement l'acné hormonale.

Des études récentes ont également démontré un lien entre la santé intestinale et la fonction barrière cutanée. Une barrière intestinale compromise, communément appelée "fuite intestinale", peut entraîner une perméabilité intestinale accrue, permettant à des substances nocives d'entrer dans la circulation sanguine et de déclencher une inflammation systémique. Cette inflammation systémique peut se manifester sur la peau et contribuer à des affections comme l'acné.

Le microbiote intestinal peut également influencer indirectement la composition et la diversité du microbiote cutané, c'est-à-dire les colonies de micro-organismes résidant à la surface de la peau. La dysbiose (déséquilibre) dans le microbiote intestinal peut perturber l'équilibre du microbiote cutané, ce qui peut potentiellement déclencher la prolifération de bactéries pathogènes responsables de l'acné, telles que Cutibacterium acnes (C. acnes).


 

LES PROBIOTIQUES PEUVENT-ILS AIDER À ATTÉNUER L'ACNÉ ? [2]

Les probiotiques sont des micro-organismes qui soutiennent la santé intestinale lorsqu'ils sont consommés régulièrement. Des études explorant leur rôle dans la gestion de l'acné révèlent des résultats prometteurs. Ces bactéries bénéfiques contribuent à un microbiote intestinal équilibré, influençant diverses fonctions corporelles, notamment la régulation immunitaire et le contrôle de l'inflammation. Des souches probiotiques telles que Lactobacillus et Bifidobacterium ont montré un potentiel dans la réduction de la sévérité de l'acné en modulant les réponses immunitaires, en inhibant la croissance des bactéries pathogènes et en régulant la production de sébum. Comprendre comment les probiotiques exercent leur influence sur l'acné nécessite d'explorer leurs mécanismes d'action qui comprennent :

1     Modulation du microbiote intestinal : Les probiotiques contribuent à un microbiote équilibré en favorisant la croissance de bactéries bénéfiques et en supprimant les agents pathogènes nocifs, favorisant ainsi l'équilibre microbien dans l'intestin. Un microbiote équilibré est d'une importance cruciale pour la fonction immunitaire, la régulation de l'inflammation et la santé générale, ce qui inclut la santé de la peau.

2     Régulation immunitaire : Les probiotiques interagissent avec le tissu lymphoïde associé à l'intestin (GALT) et les cellules immunitaires muqueuses, influençant ainsi la fonction immunitaire et l'inflammation systémique. En modulant la réponse immunitaire, les probiotiques aident à réguler les voies inflammatoires impliquées dans le développement de l'acné. Cet effet de régulation immunitaire peut aider à réduire la sévérité et la fréquence des poussées d'acné.

3     Réduction de l'inflammation : L'inflammation est un facteur clé de l'acné, contribuant à la formation de boutons, de points noirs et de points blancs. Les probiotiques ont démontré posséder des propriétés anti-inflammatoires qui aident à atténuer l'inflammation à la fois localement dans l'intestin et systémiquement dans tout le corps. En réduisant les cytokines inflammatoires et d'autres médiateurs, les probiotiques peuvent aider à soulager l'inflammation associée à l'acné.

4     Inhibition des bactéries pathogènes : Certaines souches probiotiques produisent des substances antimicrobiennes qui inhibent la croissance de bactéries pathogènes, y compris celles impliquées dans le développement de l'acné (C. acnes). Par exemple, les souches de Lactobacillus et de Bifidobacterium mentionnées ci-dessus peuvent produire des acides organiques, des bactériocines et d'autres composés qui créent un environnement défavorable aux bactéries responsables de l'acné. En concurrençant et en supprimant la croissance de ces agents pathogènes, les probiotiques contribuent à maintenir un microbiote cutané plus sain, ce qui réduit la probabilité de poussées d'acné.

5     Régulation du sébum : Le sébum, la substance huileuse produite naturellement par les glandes sébacées du corps, joue un rôle crucial dans la formation de l'acné. Une production excessive de sébum peut entraîner un blocage des pores et des éruptions cutanées d'acné. Certaines souches probiotiques ont montré qu'elles influencent la production de sébum en régulant l'activité des sébocytes, c'est-à-dire les cellules responsables de la synthèse du sébum. En modulant la production de sébum, les probiotiques peuvent aider à maintenir un environnement cutané équilibré, réduisant ainsi le risque de développement de l'acné.

En résumé, les probiotiques contribuent à une peau plus nette en favorisant un microbiote intestinal sain, en modulant les réponses immunitaires, en réduisant l'inflammation, en inhibant la prolifération des bactéries pathogènes et en régulant la production de sébum.


COMBIEN DE TEMPS LES PROBIOTIQUES METTENT-ILS À CLARIFIER LA PEAU ?


Le délai nécessaire aux probiotiques pour éclaircir la peau peut varier considérablement selon plusieurs facteurs tels que la composition du microbiote intestinal de chaque individu, la gravité de l'acné, les souches probiotiques spécifiques utilisées, la posologie et les facteurs de mode de vie globaux. Alors que certaines personnes peuvent constater des améliorations significatives après quelques semaines de supplémentation en probiotiques, d'autres peuvent avoir besoin de plusieurs mois avant de voir des changements importants sur leur peau. Les facteurs qui jouent un rôle dans cette question de chronologie incluent :

1     Composition du microbiote intestinal : Le microbiote intestinal de chaque personne est unique et est influencé par des facteurs tels que la génétique, l'alimentation, le mode de vie et l'utilisation antérieure d'antibiotiques, car les antibiotiques utilisés pour traiter les infections bactériennes ont tendance à perturber le microbiote intestinal. Les personnes ayant un microbiote intestinal plus déséquilibré peuvent mettre plus de temps à constater des améliorations, car les probiotiques travaillent initialement à restaurer l'équilibre microbien.

2     Gravité de l'acné : La gravité et le type d'acné jouent également un rôle dans la détermination du temps nécessaire aux probiotiques pour aider à éclaircir la peau. Les cas d'acné bénins peuvent répondre plus rapidement à l'intervention probiotique par rapport à une acné modérée à sévère. Dans les cas graves, lorsque plusieurs facteurs contribuent au développement de l'acné, les probiotiques peuvent mettre plus de temps à produire leurs effets, et il est probable que des traitements supplémentaires soient nécessaires.

3     Souches probiotiques spécifiques et posologie : Les différentes souches probiotiques ont des mécanismes d'action et une efficacité variables dans la gestion de l'acné. Certaines études suggèrent que certaines souches, telles que celles mentionnées précédemment, peuvent être plus efficaces pour améliorer la santé de la peau et réduire la gravité de l'acné. De plus, la posologie des probiotiques peut avoir un impact sur leur efficacité. Des doses plus élevées peuvent conduire à des résultats plus rapides, mais les niveaux de tolérance individuels doivent être pris en compte pour éviter les effets indésirables.

4     Cohérence et durée de la supplémentation : Une supplémentation régulière et à long terme est essentielle pour maximiser les bienfaits des probiotiques pour la santé de la peau. Alors que certaines personnes constatent des améliorations initiales en quelques semaines, une utilisation continue sur plusieurs mois peut être nécessaire pour obtenir des résultats durables. L'arrêt brusque des probiotiques peut entraîner une régression des améliorations, soulignant l'importance de la supplémentation continue.

Ainsi, si vous vous demandez : "Nettoyer votre intestin aide-t-il à atténuer l'acné ?", la réponse est que bien que les probiotiques représentent une solution pour la gestion de l'acné, la patience et la cohérence sont essentielles. Il est important d'avoir des attentes réalistes et de comprendre que les réponses individuelles peuvent varier. De plus, les probiotiques sont destinés à être utilisés en complément et avec des solutions topiques et des habitudes de vie saines pour maximiser leur efficacité.

QUEL PROBIOTIQUE EST LE PLUS EFFICACE POUR AMÉLIORER LA SANTÉ DE LA PEAU ? [3]


Sélectionner les meilleurs probiotiques pour la santé de la peau implique de considérer des souches spécifiques ayant fait l'objet de recherches pour leur efficacité dans la gestion des affections cutanées telles que l'acné. Plusieurs souches probiotiques ont montré des promesses dans l'amélioration de la santé de la peau et la réduction de la sévérité de l'acné en raison de leurs mécanismes d'action. Les probiotiques considérés comme bénéfiques pour la santé de la peau comprennent :


  1. Lactobacillus acidophilus : L. acidophilus est l'une des souches probiotiques les plus connues et les plus étudiées. Elle est reconnue pour sa capacité à favoriser la santé intestinale en maintenant un microbiome équilibré. Des études ont montré que la supplémentation en L. acidophilus peut aider à réduire l'inflammation et à améliorer les affections cutanées telles que l'acné. De plus, une étude récente a révélé que L. acidophilus réduisait la production de sébum, une substance cireuse/grasse connue pour obstruer les pores lorsqu'elle est combinée avec des cellules mortes de la peau.

  1. Lactobacillus rhamnosus : L. rhamnosus est une autre souche probiotique connue pour ses effets bénéfiques sur la santé de la peau. Des recherches suggèrent que la supplémentation en L. rhamnosus peut aider à améliorer l'acné en réduisant l'inflammation et en inhibant la croissance de bactéries causant l'acné comme C. acnes. De plus, L. rhamnosus a été montré pour renforcer les défenses naturelles de la peau et promouvoir la fonction barrière, ce qui peut aider à prévenir les poussées d'acné.

  1. Bifidobacterium bifidum : B. bifidum est une souche probiotique couramment trouvée dans le microbiome intestinal et a été étudiée pour son potentiel dans la gestion des affections cutanées telles que l'acné. La supplémentation en B. bifidum peut aider à améliorer l'acné en modulant les réponses immunitaires, en réduisant l'inflammation et en inhibant la croissance de bactéries pathogènes sur la peau. De plus, B. bifidum a été montré pour soutenir la santé intestinale globale, ce qui peut bénéficier indirectement à la santé de la peau.

  1. Lactobacillus casei : L. casei est une souche probiotique aux propriétés anti-inflammatoires qui peuvent bénéficier à la santé de la peau. Des études ont montré que la supplémentation en L. casei peut aider à réduire les marqueurs inflammatoires dans le corps, ce qui peut aider à soulager les symptômes des affections cutanées inflammatoires telles que l'acné. De plus, L. casei a été montré pour soutenir la santé intestinale et améliorer la fonction immunitaire, ce qui peut contribuer à la santé globale de la peau.

  1. Lactobacillus plantarum : L. plantarum est une souche probiotique connue pour sa capacité à soutenir la santé intestinale et à moduler la fonction immunitaire. Des recherches suggèrent que la supplémentation en L. plantarum peut aider à améliorer l'acné en réduisant l'inflammation et en inhibant la croissance de bactéries causant l'acné. De plus, L. plantarum a été montré pour renforcer les défenses naturelles de la peau et promouvoir la fonction barrière cutanée, ce qui peut également aider à prévenir les poussées d'acné.

  1. Bifidobacterium lactis : B. lactis a démontré des effets anti-inflammatoires qui sont utiles dans la lutte contre l'inflammation chronique, un acteur clé dans la formation de l'acné. En modulant les voies inflammatoires et en réduisant la production de cytokines pro-inflammatoires, B. lactis aide à atténuer l'inflammation et à soulager les symptômes de l'acné. B. lactis joue également un rôle dans la régulation immunitaire pour aider le corps à maintenir une réponse immunitaire équilibrée afin de prévenir une inflammation excessive exacerbant l'acné. B. lactis soutient également l'intégrité de la barrière intestinale en favorisant la production de mucus et en renforçant les jonctions serrées entre les cellules épithéliales intestinales pour éviter que des substances nocives ne fuient dans le sang, une condition appelée "intestin perméable", et ne déclenchent une réponse inflammatoire (acné).

  1. Bacillus coagulans : B. coagulans produit des substances antimicrobiennes qui inhibent la croissance de bactéries pathogènes, y compris celles impliquées dans la formation de l'acné (C. acnes). En concurrençant et en supprimant la prolifération de bactéries causant l'acné, B. coagulans contribue à maintenir un microbiome cutané plus sain, réduisant ainsi la probabilité de poussées d'acné. B. coagulans contribue également à la santé digestive en favorisant la décomposition et l'absorption des nutriments pour soutenir un microbiome intestinal équilibré.

Ainsi, lorsqu'on essaie de déterminer le meilleur probiotique pour l'acné, il est important de choisir des produits contenant des souches spécifiques, ou des combinaisons de souches, qui ont été vérifiées pour leurs effets sur l'acné et la santé de la peau. De plus, des facteurs tels que le dosage, la qualité du produit et la tolérance individuelle doivent également être pris en compte. Consulter un professionnel de la santé peut aider à déterminer le régime probiotique le plus adapté en fonction des besoins et des préférences individuels.

Il convient également de noter que la recherche, y compris la nôtre, a montré que la combinaison de probiotiques avec des médicinaux végétaux antioxydants offre des avantages encore plus grands. Un tel exemple est le Guggul, une herbe qui a été démontrée pour aider à réduire les taux de lipides sanguins et à abaisser les taux de sucre dans le sang. Les guggulstérones, l'un des ingrédients actifs trouvés dans le Guggul, ont été trouvés pour diminuer les lésions d'acné d'une manière comparable à l'antibiotique couramment utilisé tétracycline ! [4]

Un autre exemple est l'épigallocatéchine gallate (EGCG), un puissant antioxydant dérivé de l'extrait de thé vert, qui possède à la fois des propriétés anti-inflammatoires et antioxydantes. Dans diverses études, des sujets souffrant d'acné ont constaté une réduction significative du nombre de lésions d'acné. Ce résultat surprenant a été obtenu simplement en consommant de l'ECGC de manière régulière. [5]


QU'EST-CE QUE L'AXE PEAU-INTESTIN-CERVEAU ? [6]

Le célèbre médecin grec Hippocrate (pensez au serment d'Hippocrate) croyait que "Toute maladie commence dans l'intestin." Il s'avère que sa croyance semble être juste ! Des études récentes ont confirmé l'existence d'une forte relation physiologique/biologique entre la santé de la peau, la santé intestinale et la santé émotionnelle. Les connexions bidirectionnelles entre ces trois systèmes d'organes sont appelées "axe peau-intestin-cerveau".

Il a été constaté que la plupart des personnes souffrant de problèmes cutanés tels que l'acné, l'eczéma et la rosacée, c'est-à-dire des affections cutanées inflammatoires, éprouvent également des problèmes gastro-intestinaux. Un microbiome intestinal déséquilibré (en termes de quantité et/ou de diversité de microorganismes) a été trouvé pour favoriser la libération d'un composé appelé "substance P", un neuropeptide produit dans le cerveau, l'intestin et la peau d'une personne. La substance P est connue pour augmenter les niveaux d'histamine déclenchant l'inflammation dans la peau, ce qui conduit à une surproduction de sébum obstruant les pores, un précurseur des poussées d'acné.

Des études ont montré que les probiotiques suppriment la production de substance P, coupant ainsi une cause primaire des affections cutanées inflammatoires telles que l'acné, c'est-à-dire l'inflammation ! Un autre soutien à l'existence d'une connexion entre la peau et l'intestin repose sur une démonstration selon laquelle les probiotiques par voie orale peuvent diminuer la production de lipopolysaccharide, une endotoxine produite dans l'intestin, qui peut déclencher l'acné et d'autres problèmes cutanés, par le biais, vous l'avez deviné, de l'inflammation ! Ainsi, la science semble avoir établi de manière affirmative une connexion entre la peau et l'intestin, c'est-à-dire l'axe peau-intestin.

Des études récentes ont également établi l'existence d'une connexion peau-cerveau (axe peau-cerveau) en validant l'impact que le stress psychologique a sur la peau d'un individu. Ici aussi, des affections telles que l'acné, le psoriasis et la dermatite atopique (eczéma) sont souvent déclenchées et/ou exacerbées par le stress psychologique chronique causé par la libération d'hormones de stress par le cerveau (par exemple le cortisol) et d'autres facteurs inflammatoires (par exemple la substance P), qui peuvent conduire à des affections cutanées inflammatoires induites par le stress.

En ce qui concerne la communication bidirectionnelle engagée par ces organes, étant donné que la peau est continuellement exposée à l'environnement, elle est naturellement plus sujette aux stress environnementaux qui peuvent déclencher la libération d'hormones de stress. Par exemple, lorsque la peau est exposée à la lumière UV et/ou à des températures extrêmes à l'extérieur, elle produit des hormones de stress qui envoient un signal au cerveau, ce qui conduit, vous l'avez encore deviné, à l'inflammation. En bref, le stress psychologique (via le cerveau) peut contribuer aux affections cutanées inflammatoires, tandis que les stress environnementaux (via la peau) peuvent contribuer au stress psychologique.

Le dernier élément du puzzle concerne la relation entre l'intestin et le cerveau (axe intestin-cerveau), dont l'existence est à peu près évidente (jeu de mots intentionnel). Comme nous le savons déjà trop bien, un estomac contrarié a un effet immédiat sur le bien-être mental d'une personne en fonction des signaux envoyés par l'intestin au cerveau. De même, les situations de stress mental ont tendance à provoquer des troubles gastro-intestinaux en fonction des signaux envoyés par le cerveau à l'intestin. Nous avons tous, malheureusement, vécu ces phénomènes à plus d'occasions que nous ne voudrions nous en souvenir.

Ainsi, l'existence d'un axe peau-intestin-cerveau, par lequel ces trois systèmes d'organes communiquent et s'influencent physiologiquement les uns les autres, est bien établie. Lorsqu'un de ces systèmes rencontre un problème, comme l'intestin, cela déclenche une sorte d'effet domino inflammatoire biologique qui conduit souvent à une poussée d'acné et/ou aggrave une éruption cutanée existante.


CONCLUSION

Pour ceux qui se demandent encore « Comment puis-je obtenir un intestin sain pour une peau nette ? » La réponse est de s'assurer que vous avez la bonne quantité et les bons types de micro-organismes dans votre microbiome intestinal. Bien que cela soit généralement accompli en mangeant une variété d'aliments riches en probiotiques à base de plantes comme les fruits, les légumes, les noix, les graines et les légumineuses (haricots), la plupart des individus échouent à suivre et/ou à adhérer de manière cohérente à un tel régime alimentaire. C'est là que la supplémentation en probiotiques intervient.

Le rôle des probiotiques dans la gestion de l'acné cutanée offre une avenue prometteuse pour obtenir une peau plus claire. Comprendre leur influence sur la santé intestinale et l'axe intestin-peau souligne leur pertinence dans l'adressage des facteurs sous-jacents de l'acné. Bien que les probiotiques ne puissent pas offrir des résultats "immédiats", une supplémentation cohérente, associée à des modifications alimentaires et de style de vie, peut donner des avantages cutanés à long terme. Il convient également de noter que des études sont actuellement en cours pour valider l'utilité des probiotiques sur l'acné et la santé de la peau en général, grâce à l'application de probiotiques directement sur la surface de la peau pour aider à équilibrer le microbiome cutané (plus de détails à ce sujet ultérieurement).

Chez Codex Labs, les quantités considérables de recherches menées par notre équipe de développement de produits nous ont permis de réaliser qu'une approche "intégrative" de la santé de la peau qui prend en compte l'intérieur du corps d'une personne, ainsi que la surface de la peau, représente la stratégie la plus holistique et efficace pour obtenir une peau qui a l'air aussi bien qu'elle se sent. Les résultats de nos efforts de R&D sont incarnés dans nos suppléments alimentaires en instance de brevet SHAANT® COMPLÉMENT ALIMENTAIRE PEAU CLARIFIÉE pour l'acné hormonal et SHAANT® PROBIOTIQUE PEAU CLARIFIÉE pour l'acné bactérienne. Ces suppléments alimentaires contiennent non seulement les types de souches probiotiques pour l'acné qui ont été scientifiquement validés pour leur capacité à aider à gérer la peau sujette à l'acné, mais contiennent également de puissants antioxydants à base de plantes qui ont été démontrés pour aborder une cause principale de l'acné, l'INFLAMMATION !

La combinaison de ces suppléments probiotiques oraux, avec notre gamme de produits de soins de la peau topiques SHAANT® SET PEAU GRASSE ET ACNÉIQUE, représente la stratégie de soins de la peau de l'intérieur vers l'extérieur que votre peau sujette à l'acné attendait.


Références:


  1.  https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC6678709/
  2.  https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC8953587/
  3. https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC10385652/#:~:text=Different%20probiotics%20can%20treat%20different,Streptococcus%20thermophilus%20and%20Lactobacillus%20johnsonii
  4. https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/7798429/
  5. https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/23096708/
  6. https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC









Article précédent

Choisissez votre langue