Votre panier

Votre panier est actuellement vide.

Meet Our Founder,  Scientist Barbara Paldus, Ph.D.

Rencontrez notre fondatrice, la scientifique Barbara Paldus, Ph.D.

Où avez-vous grandi ?


"J'ai grandi au Canada et en Europe. Je suis né dans une petite ville universitaire, Kitchener-Waterloo, dans l'Ontario, au Canada. Mon père était professeur de mathématiques appliquées et de chimie, et il a souvent emmené sa famille en Europe pour des années sabbatiques. Jusqu'à mon entrée à l'université, j'ai vécu et fréquenté des écoles en France, en Hollande et à Berlin. Nous voyagions dans toute l'Europe pendant l'été".

Enfant, vous êtes-vous toujours intéressé aux sciences ?


"Quand j'étais très jeune, je voulais être une révolutionnaire comme Eva Perón. Plus tard, j'ai voulu être archéologue, puis chirurgien du cerveau. Au lycée, je suis tombée amoureuse des mathématiques, de la chimie et de la physique. Je pensais suivre les traces de mon père et entrer dans le monde universitaire. À 17 ans, on m'a offert la possibilité d'étudier le génie électrique à l'université de Waterloo, et je n'ai jamais regardé en arrière. Rien n'est plus gratifiant que l'innovation et le fait de la voir fonctionner, surtout lorsqu'elle peut améliorer la condition humaine."

Des premières expériences mémorables ?


"En grandissant, j'ai fait beaucoup de dégâts lors de mes expériences. J'étais le gamin qui mélangeait tous les liquides que je pouvais trouver dans l'évier de la salle de bain. J'ai même réussi à transformer les rideaux de la cuisine !

Quelle est la réalisation dont vous êtes le plus fier en tant que scientifique ?


J'ai fourni du matériel avec trois mois d'avance à une petite entreprise qui fabriquait du matériel pour les essais cliniques d'un médicament biotechnologique contre la dystrophie musculaire. En réduisant le délai de livraison de moitié par rapport à la norme industrielle, nous avons pu contribuer à fournir un traitement à des enfants dont la dégénérescence était rapide et qui avaient désespérément besoin d'une thérapie. Lorsque les parents nous ont envoyé des lettres de remerciement et des photos de leurs enfants, la plupart d'entre nous ont pleuré dans la salle de déjeuner.

Qu'est-ce qui vous a incité à passer de la science à la beauté ?


"J'ai passé plus de 20 ans dans l'industrie du matériel informatique, à construire des équipements d'analyse et des équipements de production biotechnologique dotés d'une automatisation sophistiquée. J'ai fini par penser que j'avais "fait mon temps" et que mon travail n'avait pas eu autant d'impact sur les gens que je l'avais toujours rêvé. J'ai donc sauté dans un secteur complètement nouveau et depuis, j'apprends aussi vite que possible.

Codex Labs a-t-il été inspiré par un "eurêka" ?


"Il n'y a pas eu de coup de génie particulier. La véritable motivation a été mon fils de 10 ans. Depuis qu'il est bébé, il a toujours été allergique à presque tous les produits de soins de la peau courants. Il a une réaction immédiate - la rougeur - qui me permet de savoir si un produit lui conviendra ou non. J'étais constamment à la recherche d'une meilleure crème hydratante, d'une meilleure crème pour les couches, d'un meilleur produit de lavage ou d'un meilleur écran solaire. Je passais 50 à 75 % de mon temps à voyager pour mon ancienne entreprise, et j'étais donc souvent bloquée dans les aéroports, et j'ai commencé à parcourir les magasins à la recherche de produits de soins de la peau locaux. C'est ainsi que j'ai découvert plusieurs entreprises extraordinaires provenant de différentes parties du monde".

Quel est votre objectif avec Codex Labs ?


"Je pense que la transparence et la confiance font défaut dans l'industrie des soins de la peau. Il n'y a tout simplement pas assez d'informations pour que les gens puissent prendre des décisions en toute connaissance de cause. Nous aimerions changer cela en étant un "livre ouvert". Nous savons également que nous n'aurons jamais toutes les réponses : Dans les systèmes biologiques, qui sont incroyablement compliqués, c'est tout simplement impossible, contrairement à une réaction chimique. Cependant, nous pouvons faire de notre mieux et partager ce que nous savons être sain, bénéfique et efficace. Je crois que nos consommateurs sont intelligents et motivés pour apprendre - nous devons simplement leur permettre de prendre des décisions en connaissance de cause.

Article précédent
Poste suivant

Choose your language

Select your preferred language to personalize your experience on our website